Location CroatieLocation d'appartements chez l'habitant par une Bretonne en Croatie

Location Croatie - Vos vacances en Croatie
Menu

Visites à faire

Le siège des templiers

La forteresse de Vrana était le siège des templiers dans l'ancien royaume de Hongrie. On peux encore voir librement les vestiges de cette forteresse dans le village de Vrana, commune de Pakostane, à 38 km de Zadar. Tout près du lac de Vransko Jezero.

Déjà au IX-e siècle, au temps du duc croate Branimir , on parlait  de "Castrum Aureanae" et du couvent des Bénédictines de St. Gregoire, sur ces lieux, ce qui pourrait signifier qu' il s' agissait d'un couvent fortifié et très important du point de vue stratégique.

Le roi croate Zvonimir, à l'occasion de son couronnement le 14 octobre 1075 à Solin fit donation et céda pour toujours le couvent de St. Grégoire à Vrana avec tout le trésor et tous ses biens meubles et immeubles, et devint propriété du saint Siège (Vatican). Vrana devint à cette date l'héritage de St. Pierre, bénéficiant des privilèges du pape et servit comme premier siège diplomatique des légats du pape sur le littoral adriatique oriental.

En 1136 le saint Siège donna le couvent de Vrana aux Templiers, a un ordre chevalier et monacale récemment formé (ordre des chevaliers des Templiers) et lui accorda une "exemption" papale en dehors de la juridiction des évêques locaux. La gérance de cet ordre des chevaliers fut organisée entièrement dans l'esprit militaire et se manifesta dès le début par une grande richesse et un esprit de courage. 

Un tel régime étatique et politique fut créé à cause des guerres de croisade et entreprit contre la menace de l'expansion islamique. L' an 1312 l'ordre de templier fut supprimé et le domaine de Vrana fut pris par un nouvel ordre appelé "hospitaliers". Le couvent de Vrana avait la juridiction sur tous les couvents, et le prieur de Vrana devient le prieur principal de cet ordre sur tout le royaume. Par une ordonnance spéciale, on unifia le titre du ban croate et du prieur de Vrana en concentrant de cette manière dans une personne un grand pouvoir ecclésiastique, politique et militaire. Parmi les prieurs de Vrana les plus connus étaient Ivan Palizna et Petar Berislavic, dont les bustes se trouvent dans la cathédrale de Zagreb.
Cette donation du roi Zvonimir,  faite en connaissance de cause, eut des conséquences politiques plus tard et Vrana, durant tout le moyen âge et avant de tomber sous l'administration turque, garda une position politique primordiale. Du fait de la présence des insignes du royaume croate à Vrana, se produisit le couronnement du roi hongrois Koloman avec la couronne croate en 1102 à Biograd, qui était la résidence royale la plus proche. Le 4 novembre 1383 la Reine croato-hongroise Marija visita Vrana avec sa soeur cadette Hedviga, puis par la suite, vint la reine de Pologne et sa mère, la reine-mère Elisabeth Kotromanic, soeur de Tvrtko, roi de Bosnie. 

Quand les Turques occupèrent le bourg de Vrana, ils le transformèrent en forteresse militaire en y stationnant une garnison de 150 fantassins et une centaine de cavaliers, et fut géré par les familles de grands seigneurs Atlagiae et Durakbegoviae. Le bourg de Vrana et ses environs furent peuplés uniquement par une population musulmane et d'orthodoxe morlaque. A l'occasion de la libération de Vrana en 1648, Venise détruisit entièrement la forteresse et le faubourg et il ne resta que les contours de son aspect original. Apres cela Vrana n'eut plus jamais, ne serait ce qu'une petite partie,  une glorieuse histoire. Grâce à la paix établie avec les Turques en 1699 et du fait de frontières stables, commença le retour de la population croate sur ses vieux foyers.

Trouvez votre location de vacances à 10 mn de la forteresse.